Comment un conseil en gestion de patrimoine est-il rémunéré ?

Un conseiller en gestion de patrimoine qui passe du temps avec les clients doit générer des revenus pour maintenir son activité, peu importe que le consultant travaille dans une banque, une compagnie d’assurance ou une organisation indépendante. Mais comment sont-ils rémunérés ?

Statut conseillé en Gestion de Patrimoine

La carrière d’un consultant en gestion d’actifs peut s’exercer de deux manières distinctes, ce qui affectera le montant du salaire final : les revenus des indépendants dépendront du chiffre d’affaires et le salarié percevra un revenu mensuel fixe. Par conséquent, CGP peut remplir ses fonctions dans différentes structures.

Ils peuvent exercer dans une Banque privée. Ce sont des managers de l’entreprise (freelance), Société de gestion de patrimoine, Compagnie d’assurance. Ensuite, de nombreux consultants en gestion de patrimoine exercent leurs activités professionnelles dans des entreprises professionnelles, où leurs salaires seront calculés selon plusieurs critères. En revanche, les sociétés de garantie de crédit indépendantes sont des indépendants et leur rémunération dépendra très simplement des revenus directs de leurs activités.

CGP indépendant ou non indépendant ?

Le mode de rémunération conseiller dépend de son statut : indépendant ou non indépendant. Mais indépendamment de quoi ? Cette indépendance est réglementée, par rapport aux fournisseurs de produits financiers. Lors de sa première rencontre avec la société au sein de laquelle il va effectuer son expertise, il doit clairement indiquer son statut, indépendant ou non, et expliquer son mode de rémunération.

  • S’il est consultant non indépendant, cette recommandation est basée sur une analyse limitée des différents types d’instruments financiers et la rémunération est déterminée par la perception de frais ou de commissions sur les instruments financiers.
  • S’il est Consultant indépendant, les recommandations sont basées sur une analyse approfondie des différents types d’instruments financiers et la rémunération est basée sur les honoraires.

Les honoraires d’un CGP

Que le conseiller en gestion de patrimoine soit indépendant, travaillant pour une société de gestion ou pour une banque, trois modes principaux sont utilisés pour le rémunérer. La commission sur les souscriptions est la méthode la plus courante dans l’industrie. Une partie des frais d’abonnement propres à la plupart des produits et services financiers sert à payer ceux qui agissent en tant qu’intermédiaire entre le client et la société de gestion. Ainsi, dans certaines zones, les frais liés à la souscription peuvent atteindre 5 % : les consultants en gestion de patrimoine recevront 5 % du montant que les clients utilisent pour commander des produits financiers (assurance-vie, FCPI, SCPI, etc.).

Ensuite, il y a la commission récurrente, qui est déduite annuellement de tous les frais de gestion payés au client. Cela s’applique à certains placements, y compris l’assurance-vie et l’épargne-retraite. À l’inverse, le pourcentage est généralement très faible (environ 0,3 % en moyenne). Enfin, dans certains cas, les consultants en gestion de patrimoine choisissent de facturer des frais aux clients. Ceci est généralement réservé aux CGP indépendants.

Comment se créer un patrimoine immobilier avec un petit budget ?
Conseiller en gestion de patrimoine : qui peut y recourir ?