Construction d’une maison bioclimatique : les étapes clés

Constructeur maison

Publié le : 02 août 20226 mins de lecture

De plus en plus de familles s’intéressent aux logements bioclimatiques. De par les caractéristiques de leur structure et de leur design, ces logements sont quasi-autosuffisants. Que ce soit en termes de confort ou d’énergie, les maisons bioclimatiques dépendent rarement de fournisseurs pour satisfaire leurs besoins. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les étapes pour en construire une ? Et quels en sont les avantages?

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique est une maison écologique. D’un côté, elle permet à ses occupants de profiter pleinement des bienfaits de l’environnement et d’utiliser ce dernier pour réduire leur consommation d’énergie et booster leur confort. Prenez le cas du soleil qui sert à chauffer la maison. Pour un résultat maximal, celle-ci doit être construite de manière intelligente : sur les côtés Sud et Est, avoir le maximum de fenêtres et installer les espaces habitables ; réserver les côtés Nord et Ouest pour les pièces peu utilisées comme les couloirs et les escaliers.

D’un autre, elle contribue à la sauvegarde de ce même environnement. Les occupants et les constructeurs cherchent à avoir le minimum d’impact possible sur l’environnement. Pour ce faire, les matériaux utilisés doivent être recyclables et la manière dont ils ont été extraits, le plus éco-responsable possible. Et la construction de la maison doit se faire dans le respect de l’environnement, dans le respect de la faune et de la flore des environs, en coupant le minimum d’arbres possible et en ne perturbant pas les animaux. Pour en savoir plus sur les maisons bioclimatiques, visitez www.maisonsclairlogis.fr

Positionnement, isolation et ventilation

Un des premiers facteurs que tout constructeur maison bioclimatique doit prendre en compte, c’est le positionnement ou l’orientation de la maison. Celui-ci doit faire en sorte que la maison ait l’énergie solaire à sa disposition tout au long de l’année, avec un maximum de brise rafraîchissante et un minimum de vent froid. Comme mentionné précédemment, le positionnement des fenêtres et la localisation des chambres sont importants.

La prochaine étape est l’isolation. Celle-ci doit permettre de limiter l’entrée de la chaleur en été et de la conserver en hiver. Pour ce faire, les constructeurs ont à leur disposition les fenêtres à double, triple vitrage, les fenêtres eco glass (retiennent le maximum de chaleur en hiver, laissent passer le minimum de chaleur en été) et les isolations extérieures (brique, terre, bois). Avec une telle isolation, un excellent système de ventilation est fortement recommandé. Il permettra d’évacuer l’air pollué et la moisissure, en renouvelant l’air frais dans la maison.

Lumière naturelle, respect de l’environnement et énergie renouvelable

L’utilisation optimale de la lumière naturelle fait partie des nombreuses étapes lors de la construction d’une maison bioclimatique. De par l’orientation de la maison, le placement des fenêtres et le choix de la peinture, le constructeur peut utiliser la lumière naturelle pour apporter encore plus de confort dans la maison. Associée avec un plafond et des murs clairs, la lumière naturelle va apporter plus d’espace dans votre pièce. Si au contraire vous préférez les couleurs plus vives, rien de mieux que la lumière naturelle pour donner vie à ces couleurs. Elle va également contribuer à rendre une pièce plus vivante, plus conviviale. Et bien sûr, la lumière naturelle va apporter plus de chaleur et illuminer une pièce sans que vous n’ayez à utiliser l’électricité.

Un autre point essentiel lors de la construction, c’est le respect de l’environnement. Il peut s’agir des matériaux utilisés, qui peuvent être éco-responsables : pierre, torchis, bambou, bois de corde, mur d’adobe, liège, etc. Ou qui peuvent être des matériaux recyclés : plastique et verre recyclés, container, etc. Les techniques utilisées pour extraire et dans l’utilisation de ces matériaux doivent également s’aligner dans la sauvegarde de la nature (couper le minimum d’arbres, reboisement, etc.). Enfin, les énergies renouvelables ne sont plus à présenter quand on évoque les maisons bioclimatiques. Pensez panneaux solaires, éoliennes, énergie hydraulique, biomasse ou encore biothermie.

Les avantages de la maison bioclimatique

Le principal objectif de toute personne qui opte pour une maison bioclimatique, c’est l’économie d’énergie. Les dépenses d’énergie dans une maison bioclimatique sont réduites de 90 % par rapport à une maison classique, avec pourtant les mêmes performances, si ce n’est plus. En choisissant les bonnes fenêtres et en optant pour la meilleure isolation possible, aucun chauffage et aucune climatisation additionnelle ne seront requis. Avec la situation actuelle, faire des économies d’énergie est un luxe. Le consommateur pourra alors investir cet argent ailleurs et l’utiliser à d’autres fins.

En optant pour une maison bioclimatique, vous participez à la sauvegarde de l’environnement. Vous choisissez délibérément d’utiliser des matériaux éco-responsables, recyclés et recyclables. Une seule maison ne peut certes pas sauver la planète, mais vous contribuez déjà à réduire la pollution et votre empreinte environnementale. Une maison bioclimatique procure un environnement intérieur sain à ses occupants et offre plus de confort. Elle est également très versatile, puisqu’elle convient à tous les climats et tous les types de logements.

Quels sont les bons gestes pour diminuer vos factures de chauffage ?
Construction : les nouvelles technologies au service de l’écologie !

Plan du site