Quels sont les types de litiges en cas d’achat avec un professionnel de l’immobilier ?

Pour l’acquisition de votre bien immobilier, vous avez le choix de passer par un agent immobilier ou un mandataire immobilier. Ces deux professionnels pourraient s’avérer des étourdis ou juste un projet malsain. De ce fait, vous devriez faire attention à leur statut en tant que spécialiste et demander les types litiges achat immobilier afin d’éviter les éventuels désagréments.

Les responsabilités d’un professionnel immobilier

Les agents immobiliers et les mandataires immobiliers sont des experts dans l’achat, la vente et la location des immeubles. Malheureusement, certains cherchent avant tout leur profit et n’hésiteront pas à vous duper et à minimiser les défauts d’un bien immobilier pour vous pousser à conclure expressément un achat. La décision précipitée vous amènera à regretter votre achat après une réelle constatation des lieux.

Pourtant, les spécialistes ont une grande responsabilité auprès de ses clients en prévenant les types litiges achat immobilier. Ils sont obligés d’informer et de conseiller les acheteurs pour communiquer toutes les informations techniques requises. En tant que négociateur et rédacteur du compromis de vente, ils sont forcés de vérifier la régularité des papiers. Si le professionnel manque à ses devoirs, un litige est inévitable.

Les problèmes rencontrés avec un professionnel après l’achat d’un bien

Les types de litiges achat immobilier sont de plus en plus courants. Après la constatation de votre bien, plusieurs cas irréguliers peuvent survenir comme les informations données par l’agent ou le mandataire immobilier. La superficie de la maison pourrait être plus petite que celle qui est affichée dans le contrat, mais la somme conclue est équivalente à celle d’une plus grande surface. Les diagnostics faits par l’expert pourraient s’avérer inexacts, vous pourriez constater des défauts que les professionnels n’ont pas aperçus. Votre tuyauterie pourrait se montrer en mauvais état que ce qui a été exposé. La confiance entre le professionnel et le client est mise en cause. Tout cela occasionne des litiges allant jusqu’à l’assignation en justice.

Les solutions à appliquer pour vous protéger

Pour les types litiges achat immobilier, les solutions présentées diffèrent selon chaque situation. Après l’observation de la situation douteuse venant de l’agent ou du mandataire immobilier avec des preuves concrètes, vous pouvez proposer une mise en demeure et un compromis pour tenter de régler le litige à l’amiable. Il faut suivre une procédure courte qui évite les démarches interminables aux tribunaux puisque l’expert ne voudra pas souiller sa réputation. Cette mise en demeure permet d’obtenir un gain de cause dans 50 % des cas. Après 15 jours, si l’agent immobilier ou le mandataire immobilier se manifeste, vous pouvez poursuivre le professionnel au tribunal compétent selon le degré du cas.

Achat d’un terrain : puis-je me rétracter après la signature du compromis de vente ?
Ventes aux enchères immobilières : mode d’emploi ?